Quand faire appel à un ASL… Dans le cadre d’une subvention pour l’intégration en milieu de garde (Partie 4)

En tant qu’orthophoniste, la pertinence d’un agent de stimulation du langage peut parfois paraître nébuleuse. Bien qu’on comprenne bien quel est son rôle, on peut parfois hésiter et se questionner à savoir quand recourir à son support surtout si on travaille dans un établissement où il n’y a pas de normes et de procédures établies pour faire appel à ce type de service. On pense ici principalement aux établissements du secteur privé.

Voici donc un article d’une série de 4 présentant diverses situations où le recours à un agent de stimulation du langage pourrait vous être utile dans l’exercice de votre profession.

Rappelez-vous que ce ne sont que des suggestions et que vous n’êtes pas obligés de vous y conformer. Toutefois, savoir de façon concrète quand on peut recourir à un tel type de service sera un atout dans votre pratique et les clients vous en seront certes reconnaissants. Après tout, l’intensité et la fréquence d’un suivi ont démontré leur efficacité à maintes reprises…

Vous jugez pertinent de remplir une subvention pour l’intégration en milieu de garde, mais doutez que l’enfant recevra les services nécessaires

L’allocation pour l’intégration d’un enfant handicapé en service de garde peut être remplie par un professionnel reconnu par le Ministère de la Famille, dont les orthophonistes. Cette allocation est généralement demandée par un professionnel lorsque celui-cie considère que l’enfant qu’il suit présente des besoins plus importants que la majorité.

Ainsi, un budget supplémentaire est alloué spécifiquement à cet enfant pour qu’il puisse en bénéficier dans son milieu de garde. Cela peut s’articuler de diverses façons, notamment par un suivi spécifique pour appliquer le plan d’intervention orthophonique dans le milieu de garde afin de favoriser l’intégration de l’enfant.

Dans certains établissements comme les CPE et certaines garderies privées subventionnées, il est fort possible qu’une éducatrice spécialisée soit déjà sur place pour prendre l’enfant en charge. Toutefois, dans plusieurs milieux de garde tels que les milieux familiaux subventionnés, on ne trouve pas cette ressource, qui serait trop dispendieuse. Si c’est votre cas, d’autres options s’offrent à vous, mais elles peuvent demander des adaptations supplémentaires qui ont généralement un impact sur l’ensemble de votre milieu de garde.

Recourir au support et aux services d’un agent de stimulation du langage constitue donc un moyen simple et surtout fiable de vous assurer que l’enfant à votre charge bénéficie au maximum de cette allocation à laquelle il a droit. Le tout, sans que cela ne perturbe trop le fonctionnement de votre milieu de garde et la routine des autres enfants.

Voici donc comment, en tant que milieu de garde, vous pourriez bénéficier du support d’un ASL et le rôle que l’orthophoniste qui suit l’enfant pourrait jouer pour ce type de suivi :

Une façon simple d’utiliser de façon optimale l’allocation pour l’intégration d’un enfant handicapé en service de garde consiste d’abord à prendre contact avec le milieu de garde de l’enfant pour voir quelles sont les ressources disponibles et comment la présence d’un ASL pourrait être bénéfique à la fois pour l’enfant et l’éducatrice. Cette discussion permettra à l’orthophoniste et au responsable du milieu de garde de s’entendre sur la stratégie à mettre en place pour assurer le meilleur support à l’enfant. Il sera ensuite plus facile de préciser la fréquence à laquelle la présence d’un ASL serait souhaitée.

L’avantage Tutorax quand les ressources du milieu de garde sont limitées et ne permettent pas d’appliquer pleinement l’allocation, c’est la présence d’une aide extérieure professionnelle, spécialisée en stimulation du langage et entièrement dédiée à l’enfant. Autrement dit, vous pouvez poursuivre vos activités en tant qu’éducatrice et être présente pour les autres enfants tout en intégrant, avec l’aide de l’ASL le jeune qui est accompagné, dans votre/son milieu.