Travailler tout en étudiant – mon expérience

L’école maintenant derrière moi depuis quelques années, je souhaite profiter de mon parcours pour te faire part d’un sujet qui te touche peut-être déjà ou te touchera probablement dans un avenir proche : travailler tout en étudiant. Je vais te raconter mon expérience et, j’espère, te donner quelques trucs qui pourront t’être utile.

Lors de mes études, j’occupais un emploi à temps partiel. Les choses sont devenues de plus en plus sérieuses vers la fin de mon parcours universitaire, plus particulièrement à ma dernière session. J’entamais ma toute dernière session universitaire (yé!) en janvier 2015 avec sur les épaules: 5 cours hebdomadaires, 300 heures d’étude à planifier en vue du premier examen du CFA Institute et un emploi de 20 à 25 heures par semaine. Encore aujourd’hui, je me demande comment j’ai fait !

Planification et organisation

À chaque premier cours de toute nouvelle session, on reçoit toujours un plan de cours pour chacun d’entre eux. Familiarise-toi avec celui-ci ! Par expérience, c’est beaucoup plus agréable et productif d’arriver à son cours en sachant de quoi l’enseignant parlera. De plus, cela te permet de mettre, à l’avance, le doigt sur ce que tu penses avoir de la misère à comprendre puis aller demander de l’aide rapidement à ton enseignant. Pour ma part, j’aimais beaucoup faire mes lectures avant le cours. Ainsi, cela me permettait de confirmer, ou non, si j’avais bel et bien compris la matière lorsque celle-ci était expliquée par l’enseignant. 

J’aimais beaucoup réserver certains soirs ou certaines périodes de mes journées pour étudier une telle matière en particulier. Par exemple, je savais que le lundi après-midi, alors que j’étais en congé, je ne faisais qu’étudier mon cours d’analyse financière. Ainsi, de s’établir un horaire d’étude permet de mieux gérer tout ce qu’il y a à faire autant boulot qu’école.

Rigueur

Sans rigueur, ta belle planification ne tiendra malheureusement pas la route très longtemps. J’ai rapidement appris qu’il faut savoir être discipliné(e) lorsqu’on entame les études supérieures (Cégep et université par exemple). Je me souviens à quel point nous étions encadrés au secondaire. Personne ne te donne de sanction à l’université si tu ne fais pas tes devoirs! 

Un de mes trucs favoris était de me faire des to-do lists. Des to-do lists pour quoi? Pour absolument tout! Si tu es un peu comme moi, tu adoreras le sentiment de rayer chacune des tâches effectuées au fur et à mesure. Par contre, tu ne dois pas en faire pour simplement en faire. Ce que je veux dire, c’est que tu dois en tenir compte, tu dois appliquer le concept. À la fin de la journée, ou de la semaine, tu dois avoir été en mesure d’avoir rayé certaines, si ce n’est pas toutes les tâches que tu avais planifiées. Crois-moi, tu auras le sentiment d’avoir le contrôle sur ta vie et tu auras moins l’impression de parfois perdre les pédales. Et quel sentiment rassurant !

Priorités

À un moment ou un autre, certaines situations imprévues feront surface. Lorsque j’étais étudiante, principalement dans la dernière année de mon baccalauréat, j’étais beaucoup plus préoccupée par mes études que par mes sorties entre amis. Les études en finance exigeaient beaucoup – énormément – de temps et comme je n’étais pas une étudiante qui avait nécessairement la plus grande facilité à l’école, je savais que je devais redoubler les efforts afin d’obtenir de bons résultats. Par contre, vient un moment où être trop dans ses études devient étourdissant et plus stressant qu’autre chose. On re retrouve rapidement pris dans la spirale boulot, étude, école. L’importance de savoir gérer les priorités devient indispensable lors de ces situations. Lorsque justement tu te sens dépassé(e) et trop stressé(e) par tes études et ta vie qui va plus vite que tu ne l’aurais espéré, apprends à prendre un moment pour toi. Vas souper avec tes amis, prends un long bain pour te relaxer, bref, fais ce qui fonctionne pour toi dans le but de te faire décrocher l’espace d’un instant. Même si tu en as beaucoup sur les épaules, tu ne dois surtout pas virer fou ou folle avec ça. Arrête-toi, repose-toi puis reviens en force! 

 

Travailler tout en étudiant – mon expérience
5 (100%) 1 vote